Moto sur circuit : les bases

Comment s’élancer sur une piste de course à moto ?


Entre les sensations fortes, le sentiment de liberté et l’idée de mesurer ses talents sur un circuit ont de quoi séduire. Les amateurs de course à moto le savent bien, il n’y a que sur un circuit que l’on peut mesurer l’étendue de ses capacités en tant que pilote et révélé la puissance de sa bécane.

Avant de se lancer sur le circuit


Avant de s’élancer sur la piste, il faut s’équiper des bonnes protections, car on ne le répètera pas assez, une mauvaise chute à moto peut entrainer des blessures graves si l’on n’est pas bien protégé. Aussi, il faut penser à s’équiper de casques de moto, d’une combinaison, d’une Minerve, d’une paire de bottes, de gants et de protections de genoux et de coudes. Avant la première session, il faut penser à bien chauffer sa moto et à la préparer pour la piste. L’idéal est d’arriver un peu plus tôt et de commencer par masquer les phares de la moto et le feu arrière avec du scotch pour éviter d’éblouir les autres coureurs ou de les surprendre au freinage. On en profite également pour masquer les rétroviseurs pour ne pas être tenté de regarder à l’arrière et ainsi de rester concentré sur la route. Enfin, on prend le temps de vérifier la pression des pneus pour gagner en performances une fois sur le circuit.

Ce qu’il faut retenir une fois sur la piste


Une fois la course lancée et qu’on est casqué, on essaie de garder le cap sans regarder en arrière et en gardant sa concentration sur la tenue de la moto. Pendant les virages, on évite de freiner fort et on prend les cordes pour ne pas sortir hors du circuit. On évite de faire du rentre-dedans aux autres coureurs et on respecte les adversaires tout au long de la course. Comme la course se fait en moyenne en trois tours, il faut y aller mollo pendant la première et augmenter progressivement la vitesse au cours du deuxième tour.